FAQ Réponses à vos questions les plus fréquentes

 

Bonjour, et bienvenue sur le blog, vous êtes arrivés ici par hasard, et mon histoire et celle du blog, vous a interloqué, et vous voulez en savoir plus ? Ou vous me suivez depuis un moment déjà, et vous m’avez (ou non) posé une ou plusieurs questions, (j’en reçois de plus en plus, merci de votre intérêt). En toute bonne logique vous vérifiez, si j’y ai répondu. Je comprends votre curiosité.

 

J’ai réuni ici les questions les plus courantes, j’alimenterais régulièrement cette page, au fur et à mesure de vos questions. Alors vous pouvez continuer à m’en poser.  😉

 

Pourquoi as-tu décidé de bloguer ? 
Ou dans le même genre 
Pourquoi avoir créé un blog pour raconter ton histoire ?

Alors, en fait, j’ai commencé, à bloguer, il y a maintenant plusieurs années, au début, c’était lorsque je suis partie, pendant plusieurs mois, sur les routes de St Jacques, c’étais à l’époque, une façon pour moi, de garder une trace du voyage, (style carnet de voyage) et de rassurer mon mari, et mon fils. Je n’utilisais d’ailleurs, que le smartphone, que mon mari, m’avait forcé à acheter.

Malgré le côté peu pratique, et compliqué de la chose, j’y ai pris goût. Quelques mois après mon retour, je créais mon premier blog, littéraire. Puis Mickaéline et ses livres, je me suis orientée, petit à petit, et sans vraiment m’en rendre compte, vers une activité, à plein temps.

Si nous étions partis ensemble avec mon mari, je ne sais pas, si, j’aurais créé un blog pour relater notre tour du monde. Mais comme finalement, je pars seule et en sac à dos, ce blog est une manière de dire, à mon fils « ne t’inquiètes pas, je vais bien ». À lui, mais également à tous ceux qui me connaissent en chair et en nonosse, ou part écran interposé.

Au fil des préparatifs, de vos questions, des articles et des rubriques, pas vraiment prévus au départ, sont venus agrémenter ce blog, que voulez-vous, c’est ainsi, lorsqu’on laisse la parole à une pipelette.

 

Gères-tu seule, ton blog ? Comment as-tu appris ?

 

À 99 %, oui, sauf pour les bannières, généralement, c’est mon fiton qui s’en occupe, parce qu’il est doué, et que de toute façon, lorsque j’en fait une, ça ne lui plaît pas. Il en va de même pour les autres blog. En revanche, je suis la seule à rédiger. En ce qui concerne le design, c’est idem, environ 99 %, lorsque je ne sais pas, je demande à mon Grand Dadet, si, il sait comment faire, il me le fait, et m’explique pour que je puisse le reproduire seule… (ou pas).

Comme dirait mon fils « Google est ton meilleur ami », bon cela dit parfois, il s’arrache les cheveux, car j’ai un besoin de comprendre, et de prouver que je peux y arriver seule, quitte à appuyer sur les touches « touche pas à ça petit con » (cf la 7e compagnie).

 

Penses-tu que le voyage peut nous changer ?

Ou dans le même style

Ce voyage, tu le vois comme une thérapie ?

 

J’ai envie de répondre oui, et non aux deux questions. Tout d’abord, le voyage, ne nous fait pas changer en tant que tel, mais il nous force à nous montrer tels que l’on est vraiment. Pour exemple, lors de mes 3 mois, seule (sans ma famille), sur les routes Jacquaire, j’ai appris que je pouvais me faire confiance, que j’étais plus forte que ce que je croyais, j’ai également appris que l’on pouvait respecter ses valeurs, même si l’on est montrée du doigt. J’ai également appris à distinguer le « j’en ai besoin », du, « j’en ai envie ». Beaucoup de gens, encore, confonde nécessité et envie, parce que l’on est influencé en permanence par la société de consommation. Certains font du shopping une thérapie, au même titre que d’autre se mettent en couple non pas parce qu’ils aiment l’autre, mais parce qu’ils aiment l’idée d’être avec. Mais ça s’est un autre débat.
Alors oui, ce voyage sera peut-être une thérapie, une façon de respecter les choix de mon mari, de me prouver que l’on peut encore partager des choses, même s’il n’est physiquement plus là. Et non, car ce n’est pas le but ultime de ce voyage.

 

Combien comptes-tu visiter de pays ?

 

Alors ça c’est la question mystère, au même titre que celle, tu comptes le faire en combien de temps ?

Y a-t-il un pays qui te tente plus que d'autre ?

Pas un pays à proprement parlé, mais plutôt des régions, les grands espaces tels que les rocheuses, et la muraille de Chine.

As-tu une bucket list ? Si oui, est-elle longue ?

Non, je n’aime pas le mot bucket list, mis à la mode, en revanche si je n’ai pas de liste de choses à faire, avant de mourir, j’ai comme tout le monde, des rêves, dont un que j’ai réalisé, il y a quelques années. Faire le chemin de St Jacques, en partant de Vezelay. Voir Florence et Rome, j’aurais également aimé relier à pied St Jacques, Rome, Jérusalem. Mais pour le moment, pour des raisons de sécurité, je ne l’ai pas mis en œuvre, à l’heure d’aujourd’hui, je ne peux pas vous dire, si, je le ferais un jour, ni si je le mets de côté définitivement. Disons que ce n’est pas à l’ordre du jour.

 

Tu veux dire que tu veux voyager en slow travel, qu'est-ce que ça veut dire concrètement ?

Cette question est bien trop vaste pour y répondre en quelques lignes, ici, mais promis, je vous fais un article avant mon départ. En deux mots, cela, veut dire textuellement « Voyage vert », voyager en faisant mon possible pour respecter la planète, et mon rythme biologique.

Est-ce pour ça que tu ne veux pas prendre l'avion ?

Oui, mais pas seulement, j’ai une réelle phobie des avions, je ne dis pas que je ne monterais jamais dedans, mais j’ai pour habitude de dire, que « si le bon Dieu, avait voulu que l’on vole, il nous aurait donné des ailes. » Je dois dire que ce sera un vrai challenge de passer d’un continent à l’autre, sans prendre l’avion, à l’heure où j’écris ces lignes, je ne sais pas si c’est réalisable.

 

Pourquoi, tu restes d'abord en France ? Dans le même style, Pourquoi tu commences par l'Europe ?

J’ignorais que la France n’était pas un pays 🙁  Et qu’il était interdit de commencer un tour du monde, par l’Europe :p

Plus sérieusement, là où j’habite, il m’est inévitable de passer par Paris, on vient peut-être relier à la fibre, mais pour les transports en commun, ce n’est pas encore ça.

De plus, je ne voulais pas partir, sans passer par St Gilles Croix de Vie, c’est là où, sont les cendres de mon mari. Au départ, je pensais rallier Paris-Amsterdam, mais des amis, m’ont demandé de leur rendre visite. Puis j’ai eu envie de visiter Jersey et Guernesey, ces îles qui ont envoûté Victor Hugo. Que voulez-vous, littéraire, un jour, littéraire toujours.

Et sinon, ça coûte combien un tour du monde ?

À cette question, j’ai l’habitude de dire, le prix que vous êtes prêt à mettre. Certains achète un véhicule neuf, d’autre un ancien qu’ils aménagent, d’autres se contente de faire du stop, etc. Bref, il y a autant de tour du monde que de tourdumondisme. J’ai lu quelque part qu’une agence de voyages, a réussi l’exploit de vendre un tour du monde, clefs en main pour la bagatelle d’un million d’euros. 

Là encore c’est un sujet qui peut faire à lui seul, l’objet d’un article.

Et toi, tu vas faire comment pour financer ton voyage ?

Braquer une banque ?! :p Plus sérieusement, j’ai la chance d’avoir un fixe de 500 € par mois. Bon, il est vrai que ça ne fait pas le tout. L’huile de coude, vous connaissez ? Je n’ai pas encore trouvé mieux.