Gérer les moments oups

C’est en préparant la check-list pour mon sac à dos, que l’idée de cet article, m’est venue.

Je ne sais pas ce qu’il en est pour vous, mais pour moi, Mère Nature, à souvent l’obligeance de tomber pile au mauvais moment. (Même le jour de mon mariage ! Je vous raconte pas l’angoisse.)

Lorsque l’on part pour plusieurs mois, voir, pour plusieurs années, on se doute bien que tôt ou tard, on sera confronté, au problème menstruel. Je ne pense pas que l’on soit toutes ménopausées lorsque l’on voyage.

Vous l’aurez compris cet article s’adresse, essentiellement aux femmes, cela dit messieurs, si vous lisez ces lignes, je tiens à vous préciser, que vous ne savez pas la chance que vous avez, y a quand même de l’injustice sur terre.

Lors de ce moment peu glorieux, on distingue deux écoles les traditionnelles, et ceux que la société appellent écolos, je n’aime pas trop ce terme, que l’on emploie bien souvent à tort et à travers.

Les traditionnelles, vous l’aurez compris, jetteront leur dévolue, sur les protège jetables.

Pour la voyageuse, utilisatrice de serviettes, avec anti-fuites, ou non, se pose uniquement le problème du poids. Même si l’on connaît, la date de retour, il est inutile de se charger abusivement de paquets. On trouve des serviettes hygiéniques à peu près partout. Donc si vous partez douze mois, il est inutile de placer 12 paquets dans vos sacs à dos, ou valises, selon le mode de voyageuse que vous êtes. Ne soyez pas tête en l’air, non plus, et prévoyez un paquet de secours, dès que vous en entamez un. Si vous êtes une pro de l’organisation, vous aurez déjà repéré, les endroits les plus isolés de votre parcours, à vous de prévoir en conséquence.  🙂

Moins lourd que la serviette, plus compacte et passe-partout, le tampon est une bonne alternative. Les soucieuses les préféreront, puis qu’à poids égal, elles en auront plus, surtout un coup débarrassé de leur emballage carton. Mais cette mini invention, à une faille majeure ! Vous n’allez pas me croire, mais dans certains pays, on n’en trouve tout simplement pas. (ou du moins était-ce encore le cas, il y a tout juste deux ans.) Donc plus que jamais, vous aurez besoin de la calculette, pour ne pas vous tromper dans la gestion de vos stocks. Sinon croyez moi, vous aurez des souvenirs mémoriaux à raconter à vos petits enfants le soir au coin du feu.

Que vous ayez une vraie âme écologiste, que vous en ayez marre, de courir en grandes surfaces, le soir en sortant du boulot, ou entre deux rendez-vous, en urgence à cause de Mère Nature, ou tout simplement parce que vous êtes malignes et que vous aimez lorsque votre porte-monnaie vous dit merci. Vous êtes surement passée à la serviette hygiénique lavable, bien avant que les médias, vous traite de new baba cool.

Plus légère que sa rivale jetable, et tout aussi fiable, elle est une bonne alternative à la voyageuse. J’ai presque envie de dire, surtout si vous faites de petits voyages. Encore plus, si votre cycle n’est pas régulier. Comme je le disais plus haut, c’est souvent lorsque cela ne nous arrange pas que Mère Nature, se rappelle à nos bons souvenirs. Cela dit, un oubli peu arrivé, on ne pense pas forcément à tout, et j’ai vu des voyageuses chevronnées, être bien embêtée, parce que parties pour 2 à 3 semaines, elles avaient tout simplement oublié de mettre leur protection habituelle dans leur bagage.

Le conseil de « tata Mickaéline » du jour, laissez TOUJOURS une serviette lavable ou tout autre protection quelque part dans le fond de votre valise, vous verrez que vous me remercierez.

Avec 4 à 5 serviettes lavables, vous êtes tranquille pour toute la durée de votre tour du monde, pas besoin de courir au ravitaillement. Compactes, légères et souvent colorées, ces serviettes passent plus inaperçue que leur grande sœur jetable.

Si vous avez en plus, la chance d’avoir des doigts en or, votre porte-monnaie roucoulera de bonheur, puisque vous pourrez créer vos propres modèles grâce à des tissus de récupérations. Les amoureuses de trekking pourront s’adonner à leur passion, sans arrière-pensée, puisque fini le problème de déchet. 😉

Seulement voilà, malgré toutes ses qualités, je n’ai pas envie d’emmener des serviettes lavables avec moi. Pourquoi ? La réponse se trouve dans l’appellation. Elles sont lavables, et honnêtement, je n’ai pas envie de laver mes serviettes dans des dortoirs surtout s’ils sont mixtes, ou bien même de les faire sécher au vu de tous.

Fort heureusement pour moi, les laboratoires pharmaceutiques ont depuis plusieurs années déjà, inventé la coupe menstruelle, elles existent en plusieurs tailles, leur forment et leur couleurs variant d’une marque à l’autre. Seule leur composition ne change pas. J’ai eu la chance de croiser la toute jeune Be’cup l’autre jour en faisant mes courses, elle a atterri directement dans mon chariot, en prévision de mon tour du monde. Ses avantages, elle est moins onéreuse que ses copines vendues en pharmacie. À peine 16€ à Leclerc. Elle est française (cocorico) et pour le moment, la seule commercialisée en grande surface.

Si je n’ai pas encore essayé la Be’cup pourquoi l’ai-je mis dans mon sac ? Parce qu’au niveau poids, vous ne trouverez pas mieux. Fidèle à la Fleurcup elle aussi Française, je peux vous garantir que la coupe menstruelle (cup, pour les intimes) est vraiment plus agréable à porter que le tampon ou la serviette, finis les problèmes d’odeur. Voir d’accident à cause d’une serviette mal mise. Où d’un flux trop abondant. Généralement, les laboratoires recommandent de la vider toutes les 12 h, mais rien ne vous empêche de le faire plus souvent. De plus, la coupe menstruelle ne se contente pas de respecter l’environnement, elle respecte également la flore de votre corps. Conçue en silicone chirurgicale, elle est souple et facile à utiliser et facile à entretenir, c’est la meilleure alliée, à mon avis, pour les voyageuses. (Cependant heureusement que je ne suis pas comme mon fils allergique à la silicone) :p

Alors que pour moi, la cup, fait partie de mes habitudes, depuis mon voyage de trois mois, sur les chemins de St Jacques en 2011, je me suis aperçue en parlant récemment que tout le monde ne connaissait pas cette protection intime. Alors pour les plus curieux voici un lien vers un site vraiment très bien conçu, ils vous expliqueront bien mieux que moi, de quoi il retourne.

http://coupemenstruelle.net/

Et là, le lien vers la coupe menstruelle que je testerais lors de mon voyage.

Be’Cup, la coupe menstruelle disponible en supermarché et grandes surfaces !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *