La côte ouest de Jersey

Partez à la découverte de la côte Ouest de Jersey, et comme Victor Hugo, laissez-vous imprégner de ces beaux paysages.

Tout commence par la côte sud, logique non ? À partir de St Hélier, suivez la côte jusqu’à Saint-Aubin. C’est une balade agréable et facile, même pour les non-sportifs. À marée haute, la mer vous charmera, et vous pourrez vous asseoir sur l’un des nombreux bancs qui longe la baie, et même siroter une boisson, ou prendre un encas, pour vous redonner de l’énergie. Par marée basse, la baie de Saint-Aubin, avec son sable fin et blanc, vous donneront certainement envie, d’une petite balade, dessus pieds nus.

C’est la balade, romantique, par excellence, surtout à marée basse, mais à ce moment-là, privilégié de marcher au bord de l’eau, et pourquoi pas, carrément les pieds dans l’eau, à la belle saison, main dans la main.

Arrivée à Saint-Aubin, les bons marcheurs, pourront continuer sur la piste cyclable 1 en direction du phare de Corbière. Vous pouvez aussi revenir sur St Hélier, comme vous êtes venus, après vous avoir restauré dans l’un, des cafés ou restaurant du coin. J’ai testé le café du fort pour vous. Sinon, vous pouvez aussi prendre le bus, en direction d’Etacq par Corbière. Ou si le temps vous manque pour cette fois-là, revenir sur St Hélier par le bus.

Pour ceux qui prendront le chemin 1 avec les petites pancartes bleues, représentant un vélo, le chemin, est facile, et agréable, pas besoin d’être un randonneur confirmé.

Jersey et Guernesey se battent, les œuvres de Victor Hugo, sans doute parce que la première, regrette d’avoir été stricte, avec le grand homme, et de l’avoir chassé, alors qu’il entraînait les exilés. Ou tout simplement parce qu’il les a commencées à Jersey, et fini à Guernesey. Toutefois est-il que c’est bien le phare de Corbière, qui l’a inspiré, pour « Le gardien de la mer ».

Lorsque l’on sait ça, on s’attend, à un phare gigantesque, alors que non, par la taille, ce n’est pas le plus impressionnant, mais par le cadre, c’est juste époustouflant. Je comprends l’admiration d’Hugo. Essayez si vous le pouvez, de venir à marée haute, et à marée basse, le paysage, est différent, mais toujours aussi grandiose. Si le temps vous manque, la solution pour réunir les deux, c’est de venir à la marée remontante. Mais alors, vous ne pourrez approcher le phare de prêt.


Il existe une randonnée, avec guide, qui vous permet de visiter le phare. Je ne l’ai pas testé, il vous suffit pour cela, de vous inscrire auprès de l’office du tourisme.

Après avoir admiré le phare, pensez à descendre la route sur quelques mètres avant de repartir, jusqu’au petit sentier, il vous mènera face à un canon allemand, souvenir de la Seconde Guerre mondiale, lorsque les Allemands s’étaient emparés de l’île.

Enfin remontez la côte jusqu’à l’Etacq (ou Etacquerel), pour faire toute l’étape à pied, il faut être un randonneur confirmé, sinon vous pouvez le faire en plusieurs fois, ou reprendre le bus. Si vous n’avez pas votre propre moyen de locomotion, je vous conseille d’ailleurs de visiter l’île soit à pied, soir en transport en commun, d’une part parce qu’on y roule à gauche, d’autre part parce que les routes, sont très étroites, et sinueuses, et que de toute façon, les piétons, et les bus, resteront prioritaires.

Il existe une autre alternative, pour visiter la côte Ouest, avec deux arrêts, l’un dans un endroit, que vous ne pourrez visiter que si vous faite le chemin à pied, car les bus de ville, n’y passent pas, il y a un arrêt pas loin, mais il faut bien connaitre. L’autre arrêt sera au phare de Corbière.

J’ai testé pour vous le Jersey bus tours, sur cette même partie, que j’avais faite seule la veille, ce qui m’a permis de me rendre compte de sa qualité.

Points positifs : le bus est vintage et original, vous n’êtes pas obligé de faire tout le tour de l’île, les commentaires peuvent se faire en anglais, français et allemand, pour 11 livres sterling, la côte Ouest ou Est et 20 livres sterling le tour complet. (prix 2017)

Points négatifs : vous ne l’aurez pas toute l’année, ils ne circulent qu’en saison, au début de cette dernière (mi-mars) certains circuits sont annulés, s’il n’y a pas assez de monde.

Les organisateurs sont indépendants des bus de ville, et charmants. Vous payerez certes plus cher que par le bus de ville, mais vous aurez les commentaires en plus.

Mais si vous voulez vraiment mon avis, je vous conseillerai de prendre le tour complet, qui selon moi, vos plus le coup, rapport qualité prix, et parce que les bus de ville pour la côte nord, sont rares, et les arrêts plus difficiles à trouver. Malheureusement, je n’ai pu l’essayer, et du coup, je ne peux pas vous dire, s’il s’arrête à Devil’s Hole, un incontournable de l’île.

Le bus du Jersey tour, pour la côte ouest et est

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *