L’heure avance quand le monde ralentit

Un cri aigu, une sorte de rire, ressemblant à un hurlement, pas de doute, les mouettes, me disent qu’il est l’heure de se lever. Un coup d’œil au portable, m’apprend qu’il est 7 heures, quoi, déjà ? Je serais bien restée une heure de plus, d’ailleurs, je me tourne de l’autre côté et me rendors.

Depuis que je suis à Jersey, je retrouve peu à peu le sommeil, à part rare exception, je n’ai jamais aussi bien dormi depuis ces 6 derniers mois. Ce matin, je n’avais vraiment pas envie de me lever.

Vous le savez, j’adore Jersey, mais fiton et les quatre pattes me manque, alors j’appelais, pour prendre des nouvelles, vive skype  😉   et là, stupeur ! Je me suis aperçue, qu’ici aussi, on avait avancé d’une heure. Donc on garde toujours une heure de moins que la France, et non deux comme je le croyais au départ. Cela dit, je comprends mieux également pourquoi, j’avais encore sommeil, bien que je croyais avoir dormi plus longtemps.

Le choc, ce matin en sortant, pas défervescence dans la rue, pas de bureaucrates, en smokings, ou tailleurs, avec des baskets ou chaussures de marche aux pieds, spécialités Jersiaise. Même les jogger sont moins nombreux. Sur la plage, pratiquement personne. Finalement ici, aussi, on profite de son dimanche. Et pourtant en approchant de la gare routière, je croisais quelques ouvriers de travaux publics au travail.

Ce matin, je testais, le Jersey tour, manque de bol, c’était encore la côte ouest. Mais plus axé sur le sud-ouest. Heureusement, j’ai quand même vu des coins normalement accessibles qu’en randonnées. Et les commentaires étaient assez intéressants. Lors de ce tour, j’ai fait la connaissance, d’un couple de Français, en voyage pour leur 50 de mariage !

Concernant le programme de l’après-midi, j’hésitais entre la côte nord, et la côte est, je ne savais pas si les bus circulaient le dimanche, et comment. Ceux de la côte Est, semblaient être ceux avec le trafique le plus régulier. Je décidais donc de retourner à Gorey, le village au bas du Mont Orgueil, je voulais voir, s’il était possible de longer la côte, en partant de là, jusqu’à Saint-Helier, et si oui, le niveau de difficulté. Il y a un chemin de randonnée, existant, mais il passe par les terres. Je pensais manger dans le même restaurant que mercredi, et ainsi goûter le curry de poulet, mais la terrasse, était pleine, idem pour celles alentour. Tant pis, je commençais ma descente vers la capitale, me disant que je trouverais bien un food truck, ou un troquet en route.

Il y en avait effectivement un, à un peu moins d’un kilomètre, mais la file d’attente était impressionnante, pourquoi, tout les habitants et touristes, avaient eu la même idée que moi ? Je poursuivais donc mon chemin, le problème n’était pas trop le fait de n’avoir rien emporté pour manger, c’était surtout le fait que je n’avais rien pris pour boire. C’est un problème récurant chez moi, une vraie tortue, greffée sur du chameau, j’oublie sans cesse de prendre de quoi, m’hydrater, et chaque fois, je me promets de ne pas recommencer, la preuve que c’est efficace comme promesse. Je savais que quelques kilomètres plus loin, il y avait un pub, j’espérais juste qu’il était ouvert. Heureusement, il l’était, un thé plus tard, je finissais les deux derniers kilomètres en bus. J’avais vu, ce que je voulais voir, à moins d’être bon marcheur, ou de marcher au bord de l’eau, il n’est pas aisé, de longer la côte est. Celle-ci est d’ailleurs, un mélange de la côte sud et ouest, Sud, pour ses longues plages, de sables blancs et fins, ouest pour ses bunkers, il y en a même sur un parcours de golf ! 

Je suis rentrée à l’hôtel par la ville, afin de voir, s’il y avait un café, ou snack ouvert. Rien hormis le Burger King, j’en avais tant entendu parler, que je décidais d’y goûter, ce fut une mauvaise expérience.

Finalement, le dimanche, les Anglais sont comme les Français, ils font la grasse matinée, prennent le temps de vivre, et quand il fait beau, profitent encore plus que d’habitude de leur jolie île.

C’est à bord de ce bus originale que j’ai fait le Jersey tour de la côte sud ouest

Balade le long de la côte est
balade de Gorey à St Hélier, le long de la côte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *