De Victor Hugo à la petite chapelle

Hier à l’office du tourisme, je rencontrais une Française, quelques minutes plus tard, alors que je redescendais pour manger, je la croisais de nouveau en bas de l’hôtel. Ce matin, elle terminait son petit-déjeuner lorsque moi, j’entamais le mien. On papota un moment, et on se donnait rendez-vous pour le dîner, chouette, je ne serais pas toute seule, en plus d’entendre la langue maternelle ça fait du bien.

Continuer la lecture de « De Victor Hugo à la petite chapelle »

Elisabeth se fait désirer

Dix jours, que j’attendais son ouverture ! Comme tous les matins, je partais au bord de l’océan, mais aujourd’hui, était un jour particulier, car je pourrais, enfin voir le Elisabeth Castle, je jetais un coup d’œil à la marée, car je crois que j’avais encore plus envie, de prendre le bus amphibie, que de visiter le château, cela faisait une semaine, que j’observais les préparatifs de loin.
Continuer la lecture de « Elisabeth se fait désirer »

Avoir 45 ans et prendre de l’altitude

Ce matin, si j’avais voulu oublier que c’était mon anniversaire, je n’aurais pas pu, tant les vibrations de mon portable, posé sous ma tête d’oreiller, étaient nombreuses. Depuis que je suis sur Jersey, j’oublie de le mettre en ne pas déranger, rare sont les fois, où je le sens vibrer, mais là, pas moyen de faire autrement. (je n’ai pas de table de nuit pour l’y poser). En le regardant, je me suis aperçue que j’avais déjà une vingtaine de messages pour me souhaiter un bon anniversaire. Comment ne pas avoir le sourire pour toute la journée, après ça.

Continuer la lecture de « Avoir 45 ans et prendre de l’altitude »

Un air de Normandie

Ce matin, je décidais qu’il était temps de me préparer à quitter Jersey, ça me fend le cœur, mais il ne faut pas abuser des bonnes choses. Il me reste quelques coins à voir, quelques randonnées à tester, et surtout le Elisabeth Castel, c’est pour lui que je suis restée plus longtemps. Il n’est qu’à 2 mn, de mon hôtel, je passe devant pratiquement tous les matins, et soirs. Je l’ai pris en photo un nombre incalculable de fois, temps clairs, pluvieux, ciel bleu, marrée haute, marée basse, bref, je crois qu’on peut dire qu’il me hante.

Continuer la lecture de « Un air de Normandie »