Un sac à dos pour frileuse autour du monde

Vous connaissez le comble de la voyageuse backpack ? C’est d’être un véritable cul gelé 😉  ne riez pas, c’est vrai, il n’est pas rare, qu’en été, je porte un tee-shirt, sous mon pull, ou un pull sur mon tee-shirt, comme vous préférez.

Donc, de tout temps, mon problème est, comment voyager léger, sans me les cailler. Heureusement côté habits, je gère, et connais la solution. Je n’emporte que deux tenues. Une sur moi, l’autre dans le sac à dos. Si par miracle, j’ai envie de faire une sortie resto, ou autre, mon foulard fait des merveilles, et si ce dernier n’est pas disponible ? Eh bien, il me semble, qu’hormis chez les Pygmées, (qui de toute façon, n’ont pas de restaurant, donc, le problème ne se pose pas), les habitants s’habillent aussi. Il sera peut-être temps de me séparer, d’un de mes pantalons, pour un nouveau, ou, d’investir dans un nouveau foulard, dont le poids est tellement insignifiant, qu’il me permettra de le garder, sinon, de trouver une occasion, de l’offrir. Idem pour le pantalon de rechange.

 

Cette fois-ci, j’ai décidé de bivouaquer, pour garder la liberté que m’aurait offert, le voyage en camping-car, si nous étions partit ensemble avec mon mari. Il me fallait donc dire adieu, à mon sac de 30 litres, et prévoir le double.

La seule chose que je ne voulais pas, c’était le look, tortue, même si c’est mon emblème. Hors de question pour moi, d’avoir un gros sac sur le dos, et un moyen devant. Dès lors pas facile d’emporter de quoi camper, de rester connectée, et de m’habiller. Autant vous le dire tout de suite, je n’ai pas réussi à tout mettre dans un même sac.

La solution, m’est apparue évidente au détour d’un article sur le net. Je ne sais plus sur quel blog, la fille décrivait son sac à dos (déjà, beaucoup trop chargé à mes yeux) en y incluant en plus, un « petit » sac à main. Plus pratique dans les soirées, ou les visites de villes, et lors des randos à la journée,que le sac à dos de 20 ou 30 litres qu’elle porte devant.  Ok, l’idée se tient, mais comme pour les habits, on peut en louer un, en emprunter, ou en acheter un, que l’on offrira, au moment de reprendre la route.

J’ai donc fouillé dans ma collection de sacs à main, pour trouver le compagnon parfait, ni trop grand, ni trop petit. Il me servira avant tout, à porter tout mon matériel de geek, que j’imagine indispensable pour vous tenir au courant, et me faire des souvenirs.

 

Donc dans mon grand sac à dos il y a :

 

De quoi me Vêtir

3 tee-shirts à manches courtes, ( un sur moi au moment du départ), dont 1 top à bretelles.

2 tee-shirts à manches longues, dont 1 technique ( recto-verso, une face, chaude, 1 face, très chaude), (1 dans le sac, l’autre sur moi)

2 paires de chaussettes, (dont 1 sur moi)

3 petites culottes + 2 soutiens-gorge ( dont 1 ensemble sur moi)

D’emporter uniquement deux jeux de sous-vêtements, m’est plus pratique, le soir, il me suffit de laver, celui que je porte la journée, et de permuter chaque jour, la troisième culotte est « au cas où »  😉

1 Tenue pour la nuit : 1 tee-shirt (pris dans les affaires de mon mari + 1 leggins) cette tenue peut également faire office de tenue de sport, ou bien être portée séparément et s’inclure dans la tenue de la journée. Comme par exemple porter le legging sous un pantalon, s’il fait très froid.

2 pantalons (dont un sur moi, au moment du départ) + 1 short

2 pulls légers dont 1 à capuche (1 sur moi au moment du départ)

1 doudoune ( ultra légère, que l’on peut replier et ranger dans une poche, style Kaway)

1 veste coupe vent + 1 gilet polaire (Veste 3 en 1) 

1 paire de gants

1 maillot de bain

1 grand foulard (multi usage), je m’en sers à la fois, comme écharpe, sur la tête en guise de casquette, comme robe, comme jupe, comme petit haut, etc.

1 paire de sandales

1 paire de chaussures de marche (avec mes petits petons dedans au moment du départ).

 

De quoi me laver (Et rester un minimum présentable… Ah, ces femmes !)

Dans ma trousse de toilette, peut-être pas très jolie, mais qui a le mérite d’être étanche assez grande pour tout y inclure, même le drap de bain, j’aime bien l’avoir dans la trousse, je suis plus sûre, de ne pas l’oublier, au moment de me rendre dans une douche commune. Ce n’est pas que je n’ai pas confiance en ma tête, c’est que je me connais !

Présentation de cette dernière en vidéo

 

Récapitulatif du contenu de ma trousse de toilette

1 drap de bain, en micro fibre, cette matière à le mérite, d’absorber l’eau en un temps record, d’être relativement compacte, la preuve, je peux glisser mon drap de bain dans ma trousse, sans difficulté.

1 lingette micro fibre, démaquillante : je l’adore, elle remplace à elle seule, le lait de toilette, et la lotion, il suffit de la passer sous l’eau, et de l’appliquer sur le visage, et vous êtes démaquillés en un clin d’œil. Je l’utilise également le matin, pour me débarbouiller, croyez le ou non, elle lave beaucoup plus en profondeur, qu’un simple gant, avec du savon, et je ne parle même pas des autres lotions. Le problème de la micro fibre, c’est qu’elle peut vite sentir mauvais, si on la range, mal séchée, pour éviter cela, je la rince avec de l’eau savonneuse.

1 brosse à cheveux : mon éternelle brosse à cheveux, en poil de sanglier, lorsque l’on a une tignasse comme la mienne, le choix de la brosse à cheveux est crucial, puisqu’ils ne se contentent pas d’être épais et frisés, ils ont en plus la mauvaise idée, d’être vite rêches et secs, comme de la paille. Ne pouvant emmener une brosse repliable, je lui ai juste coupé le manche pour la raccourcir, et l’alléger.

4 mouchoirs en tissus : format femme, donc environ de la taille d’un mouchoir jetable. Le mouchoir en tissu offre, les mêmes avantages que le mouchoir jetable, mais il ne pollue pas. Pour le désinfecter, en cas d’utilisation lors d’un rhume, il suffit de le laisser tremper dans du vinaigre blanc, idem pour le détacher.

1 brosse à dents de voyage

Quelques cotons tige : utile dans bien des cas, et pas uniquement pour les oreilles. Même si on est comme moi, une psychopathe des oreilles. J’ai d’ailleurs malencontreusement donné, ma mauvaise habitude, à trois de mes bêtes, de laver à outrance leurs oreilles, ce qui fait que le matin, je dois en plus des miennes, laver les conduits auditifs des 2 chats, plus du bulldog. (cela promet de joyeux moments pour les enfants, qui vont hériter des bêtes le temps de mon absence.)

Une paire de ciseaux rond ; c’est toujours utile

Une nouvelle coupe menstruelle : j’ai écrit tout un article sur les protections féminines lors des voyages.

1 miroir de poche : qui ne va pas rester bien longtemps. Tout au moins dans le format où il se trouve. Il n’y avait que ce modèle, là, où je l’ai acheté, mais dès que je vais trouver mieux, il partira. Mieux voulant dire, plus léger 😉

1 mini coupe ongle : ben oui, même en voyage, les ongles repoussent vite.

1 savon de Marseille : fabriqué artisanalement par une petite productrice de ma région. Presque du sur-mesure.  🙂  il me servira, de gel douche, de shampoing, et comme d’habitude de lessive et de produit vaisselle, pas besoin d’être en voyage, pour l’utiliser pour ça. ( n’est-ce pas les filles, clin d’œil personnel, à mes deux Louloutes qui m’ont demandé, mes recettes) + sa boite de rangement, plus pratique que le sachet congèle, même si cela fait plus lourd.

1 pot d’huile végétale de noix de coco : mon produit chouchou au quotidien, après le savon de Marseille, elle me sert de crème de jour, de dentifrice lorsque je voyage, soit pure, soit en y ajoutant un soupçon de bicarbonate (à éviter ce dernier, si vous avez l’émail fragile). Elle me sert également de crème antirides contours des yeux, comme j’en applique sur mes yeux, cela permet également d’embellir mes cils, qui se retrouvent plus brillants, et plus longs. Je l’utilise également au quotidien comme déodorant. De temps en temps, je m’en sers comme masque pour cheveux pas toutes les semaines, car j’alterne avec une autre recette, surtout lorsque je voyage, et que j’utilise du savon pour mes cheveux, et non le soin approprié, car le lavage au savon à tendance à les rendre très secs. Par contre, avec l’excédent d’huile après l’avoir appliquée sur le visage et les aisselles, avant le brossage, je passe mes doigts sur la pointe de mes cheveux, pour éviter les frisottis. Si mes mains restent grasses, au lieu de les essuyer, je les frotte l’une sur l’autre, jusqu’à complète absorption de l’huile, elle devient ainsi une excellente crème pour les mains. (cette astuce est valable aussi pour les adeptes des crèmes de jour, que l’on achète dans le commerce, pensez à frotter vos mains, plutôt que de vous les essuyer, ces dernières vous en remercieront, surtout en hivers.) Cette méthode me permet également de renforcer mes ongles. Savez-vous, que cette huile magique, permet également d’atténuer les marques de cicatrices ? Cerise sur le gâteau, mesdames, elle lutte également contre notre ennemi numéro un, que sont les vergetures.

En été, mon huile de coco ne chôme pas, puisque je m’en sers comme après-soleil, elle soulage efficacement les coups de soleil, et les piqûres d’insecte. Et comme je suis allergique au nickel, elle me permet de lutter contre l’eczéma provoqué par les boucles de chaussure, et les boutons de pantalon à même ma peau.

En parlant d’allergie, au passage, elle m’aide également à lutter contre mes allergies alimentaires, surtout celle liée à l’absorption de céleri.

Ah oui, j’oubliais, vous pouvez accessoirement aussi vous en servir pour la cuisine.
(vous la trouverez dans les rayons bio, au rayon des huiles végétales alimentaire) 😉

1 petit pot de miel : autre produit chouchou, je l’utilise une fois par semaine comme produit gommant et réparateur. Dans la vidéo, je vous avais promis ma recette, elle est très simple, 1 cuillère à café, d’eau, la même de miel, et une dernière identique de coco râpée, vous mélangez bien. Je l’applique sur le visage, en insistant bien sur, les parties rugueuses, telles que les arêtes du nez, et le menton. Comme je le fais habituellement sous la douche, je le laisse agir le temps de me laver, puis je le rince abondamment à l’eau. (Comme c’est un produit gommant, et que je l’applique au moment de la douche, s’il en reste dans le pot, il sert aussi de gommant corporel  😉 )

Hormis, comme masque, je me sers du miel pour me soigner au quotidien, efficace seul, ou mélangé avec d’autre ingrédient comme l’huile de coco, ou certaines huiles essentielles. Il a parfois les mêmes vertus que l’huile de coco, mais, contrairement à cette dernière, j’ai tendance à l’utiliser plus, par voie interne, qu’externe. Notamment pour lutter contre les maux de l’hiver. Et pas seulement pour adoucir la gorge.

 

De quoi me soigner

 

 

 

1 pince à épiler

2 compresses

1 bande de pansement à découper

1 flacon d’huile essentielle de Tea-Tree : pour son effet antiseptique (désinfecte les plaies et aide à la cicatrisation, idéale pour les problèmes bucco-dentaire), un bon complément du vicks vapoRub.

1 flacon d’huile essentielle de laurier noble : pour son côté antibactérien, tout comme sa copine, elle soigne efficacement une gingivite, mais soulage également les petites douleurs. Entorse, tendinite, courbature, ( J’aurais été perdue sans elle, et ses copines les granules d’arnica, sur le chemin de St Jacques, lorsque je me suis fait mon entorse. C’est leur efficacité qui m’a permis de continuer). C’est également, une alliée contre mes problèmes de digestion, il me suffit de prendre une goutte à chaque repas, et le tour est joué.

1 flacon d’huile essentielle de cannelle écorce parce qu’elle est antibiotique, qu’elle aide également à gérer les problèmes digestifs, mais également parce qu’elle régule le transit, une vraie mère poule pour ce dernier, Turista te voilà prévenu 😉

1 flacon d’huile essentielle de citron pour son parfum et son côté stimulant et dynamisant, même si je l’utilise surtout pour le bien-être (il suffit de se masser le plexus solaire, avec une goutte mélangé à une huile végétale, oui, pour moi, noix de coco, pour lutter contre la fatigue, et la lassitude.) une bonne alternative aux journées pffff ! Elle peut également être utilisée comme antioxydant et antiseptique. Je m’en sers également contre les troubles hivernaux, tels que la gastro, elle est antivomitive. Sans oublier qu’elle est aussi antivirale.

1 petit flacon de Vicks vapoRub : pour le rube  😉 oui, mais pas seulement. Pour mes petits petons, fatigués après une longue marche. Pour mes pauvres épaules qui auront porté toute la journée ce gros sac à dos. Bref, comme décontractant musculaire. Et comme je suis allergique à l’aspirine et au paracétamol, il est une bonne alternative aux maux de tête. Qui dit salle de bain commune, dit risque de verrue, merci Vicks vapoRub 🙂

 

De quoi me poser :

Je vous le disais en préambule, j’ai décidé de jouer la tortue, et de porter ma maison sur le dos.

1 tente ultra light, plus ses piquets

1 matelas de sol ultra light auto gonflant ( en toute franchise, j’en suis encore à me demander, si je l’emmène ou pas, si je le laisse, je ne gagnerai que 800 g)

1 coussin de voyage, là encore, pas sûre à l’heure d’aujourd’hui qu’il fasse le voyage, mon foulard pouvant fort bien le remplacer. Comme il est gonflable, il ne prend pas de place, et pèse 3 fois rien, donc à méditer.

1 paire de bouchons d’oreille : toujours utiles, surtout dans les dortoirs et lieux bruyants.

1 sac de couchage : Et là, c’est la cata, retour de madame cul gelé. Je suis incapable de dormir, non couverte, même en été, la seule différence, consiste à enlever une couette ou deux suivants la chaleur, et d’ouvrir ou non une fenêtre. Oui, oui, vous lisez bien. En hivers, 3 couettes, et en été, je garde, minimum, la plus légère, même par temps de canicule. Donc forcément le sac de couchage, est assez lourd, pas loin d’un kilo, c’est celui que mon fils s’était acheté, pour dormir dans le camion, là encore, pas sûr de le garder, parce que, si moi, je ne fais que 1 m 53, les bras levés, lui, fait plutôt 1 m 80. Seulement, je ne gagnerais pas en poids, seulement en volume, là encore à méditer.

1 Matériel de cuisine compact

1 boîte à thé reconvertie en réchaud

1 couverture de survie

 

De quoi embellir mon quotidien, ou alourdir mon sac à dos

 

1 opinel avec sifflet intégré

1 lampe frontale

1 kit de couture avec épingles à nourrice, (Ces dernières sont très utiles, pour attacher le linge qui sèche sur le sac à dos, en plus ça vous donne un look sexy, je ne vous raconte pas 🙂 )

2 cadenas à codes

1 housse de protection de transport : pour y glisser mon sac à dos, lors des transports en commun. Afin de le protéger, et des dégâts, et des mains baladeuses, (bon, je sais ce n’est que psychologique, car la toile n’est pas en acier trempé, et les cadenas, y a toujours moyens.)

1 pochette secrète : pour y cacher mes petits secrets ;) billets, passeport, etc.

1 paire de lunettes de soleil

1 paire de lunettes de vue de rechange : je vous ai déjà dit, que j’étais une vraie, miss Lagaffe en jupons ? Maintenant, vous savez pourquoi, j’en prévois une de secours.

1 Guide de conversation Universel : toujours utile lorsqu’on ne parle ni le coréen, ni le japonais, le suédois, l’italien, l’indonésien, le Finlandais, l’égyptien, enfin rien d’autre que le français de façon courante. Même si je me débrouille un petit peu en anglais, et un petit peu, d’un petit peu en espagnol. Le problème des langues étrangères, c’est que je les comprends plus, à l’écrit, qu’à l’oral. Vous croyez, que ça marchera, si je leur dis, que je suis sourde ?

1 paquet de cartes de visite

1 carnet et 1 stylo : juste 1 petit carnet, pour prendre des notes, itinéraires, tel, etc. Car après réflexion, je n’ai pas pris le beau carnet de voyage, que je voulais m’acheter, je suis à l’heure actuelle, en train de comparer, les différentes applications.

 

Voilà mon grand sac à dos, n’a plus de secrets pour vous. Quant au petit, il n’est pas encore fait, il fera l’objet de son propre article. Ce sac, est à mon image, il n’est pas parfait. Cet article n’a pas été écrit pour vous dire, quoi prendre, ou non, mais juste, pour vous inspirer, et mieux vous partager mon quotidien.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *